Déclaration liminaire de SUD éducation au CTSD du 19 février 2013 (1er degré)

mardi 19 février 2013
par  SUD Education 63

près 10 années de dégradation systématique du service public d’éducation et de nos conditions de travail, dix ans de contre-réformes qui ont mis à mal nos métiers et l’École et huit mois après une campagne électorale qui promettait une réforme historique pour l’école publique, la refondation du ministre Peillon a bien du mal à convaincre. Le projet de loi d’orientation ne marque aucune rupture réelle avec la logique utilitariste qui prévaut en matière d’éducation depuis 20 ans. Même si l’on savait que la promesse de "refondation" portait en elle son lot de déceptions, le processus initié par François Hollande au terme de la concertation qui s’est déroulée depuis le mois de juillet en évitant soigneusement les enseignants, ne répond pas, loin s’en faut, aux attentes d’un projet ambitieux pour l’Education Nationale. En ne rompant pas avec des réformes combattues par les personnels et dénoncées par une grande partie de la communauté scolaire, le projet du ministre ne laisse pas apparaître une logique forte de lutte contre l’échec à l’école.

Le décret sur les rythmes scolaires, qui, en occupant le devant de la scène depuis la rentrée, masque la pauvreté des projets de Vincent Peillon, renforce considérablement les inégalités territoriales entre les élèves. Les projets des mairies que nous découvrons au fur et à mesure indiquent, comme nous le craignions, qu’avec le retour à la semaine de 4,5 jours, les conditions de travail des ProfesseurEs des écoles vont être dégradées sans que celles des élèves soient améliorées. Il est impossible de parler sérieusement des rythmes scolaires sans repenser l’aide apportée aux élèves rencontrant des difficultés à l’Ecole. Les moyens mis au service de la difficulté à l’école ont été réduits à peau de chagrin, les RASED ont été décimés et on s’est progressivement dirigé vers une aide individualisée et externalisée, très loin de celle que nous souhaitons et que nous pensons efficace pour nos élèves.

Il est impossible de parler sérieusement des rythmes scolaires en faisant l’impasse sur les programmes à faire tenir dans nos heures de classes et sur les postes à ouvrir pour réduire les effectifs dans les classes, effectifs qui influent sur la qualité du travail en classe. La faiblesse de la refondation résulte aussi de sa logique budgétaire corsetée par la volonté politique de paiement de la dette publique. Cette logique budgétaire recrée des postes dans l’Éducation nationale, mais au détriment des autres services publics et en quantité très insuffisante. La dotation de 109 postes pour l’académie pour la rentrée 2013, quand les deux dernières années en ont vu disparaître 556, est nettement en deçà des besoins.

Concernant le 1er degré, même si l’Académie et le département se voient enfin attribuer des postes supplémentaires la dotation est loin de permettre la satisfaction des besoins. Dans le Puy-de-Dôme, les écoles et l’enseignement spécialisé (rudement touché ces dernières années) gagneront 31 postes dont un pour l’expérimentation numérique. Quelles que soient les mesures de carte scolaire proposées lors de ce CTSD, nous savons déjà, que la rentrée prochaine ne se fera toujours pas dans des conditions satisfaisantes pour les élèves et les enseignants.

Pour que l’Ecole puisse remplir l’ensemble de ses missions, il faudrait rétablir une véritable formation initiale et continue, il faudrait aussi créer suffisamment de postes pour diminuer le nombre d’élèves par classe et pour être en mesure d’assurer tous les remplacements. Il faudrait également promouvoir une réelle politique de lutte contre l’échec à l’école en recrutant des enseignants spécialisés en nombre suffisant. Le Gouvernement affirme toujours qu’il fait de l’éducation sa priorité et prétend vouloir "refonder" l’école. Malheureusement, la réalité est très éloignée de ces déclarations.


Documents joints

Déclaration SUD63 CTSD (1er degré) 19 février (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois