Compte-rendu de l’audience sur la précarité du 4 juin 2013

mardi 18 juin 2013
par  SUD Education 63

Présents pour SUD éducation : Sabine Bourduge (AS), Fabienne Chambon (PE), Didier Pagès (PE), Marie Saillard (PE).

Pour l’administration : Mme Chazal, secrétaire générale adjointe-DRH du Rectorat, Mr Gautereau, secrétaire général adjoint - Directeur de la Prospective et de l’Organisation Scolaire, Mme CLEMENT, Secrétaire générale adjointe - Directrice des Finances et des Affaires Générales. Absence de Mr Guillon Secrétaire Général de l’Académie.

Dans un premier temps , nous exposons le cadre de la campagne de la Fédération sur la lutte contre la précarité dans l’Education nationale et nos revendications : arrêt des recrutements de précaires et titularisation sans condition de tous les précaires déjà employés.
Les personnels du rectorat présents nous rappellent dans un premier temps qu’ils agissent dans le cadre de la loi et au mieux des intérêts des personnels dans ce cadre.
Ils nous font part de leur étonnement quant à nos questions qui « concernent des postes très différents », ne saisissant visiblement pas l’unité que nous y voyons : la précarité des situations.

Nous leur expliquons au contraire la cohérence de ces situations, la difficulté pour ces personnels de faire vivre leurs droits, les problèmes de discontinuité salariale, la faiblesse des politiques de titularisation qui sont toujours dépassées par de nouveaux recrutements (500 assistants de prévention et sécurité, 18000 emplois d’avenir professeurs…), la faiblesse de la formation, les contrats de plus en plus courts…
Nous exposons également la fragilisation de l’école par l’augmentation de personnels précaires, non formés, trop mobiles sur des postes qui nécessiteraient du personnel formé et stable.

Nous sommes ensuite passés à des questions précises sur les personnels précaires de l’académie :
Les dispositifs sont tellement complexes, par exemple pour les AED qui sont en grande partie recrutés par les établissements (environ 200 employeurs), que nous n’avons guère obtenu de chiffres précis. Les contrat CUI notamment ne passent pas par le rectorat.
Pour les AED recrutés par le rectorat : environs 1250 sur des missions d’AVSco (sur des CLIS, ULIS…), 176 équivalent temps plein AVSi (auprès d’élèves en situation de handicap), 77 AVSm.

Les assistantes sociales employées 10 mois sur 12 (de septembre à juin) ont de gros problèmes de discontinuité de salaire (un mois de retard, sans paye, en août), L’administration nous a assuré que ces contrats de 10 mois étaient là pour protéger les titulaires !!!

Malgré les situations observées dans les établissements, on nous a affirmé que le M2 dans la discipline était absolument nécessaire et demandé pour assurer des remplacements d’enseignants du second degré,

Les emplois d’avenir professeurs sont exclusivement dans le second degré ; 51 sont déjà en poste et 60 sont recrutés pour septembre 2013, en maths, lettres, langues. Les M2 effectueront 6 heures au moins payés 9h.

A notre demande de pouvoir joindre ces personnels pour qu’ils puissent exercer leurs droits syndicaux, il nous a été répondu que l’administration était dans l’impossibilité légale de diffuser des listes de personnels, mais que l’administration centrale réfléchissait à une charte de communication avec les organisations syndicales.
Une commission consultative des agents non titulaires aura lieu après les affectations en juillet.

D’autres questions (sur les contingents dans différentes missions) ont été posées. L’administration doit nous envoyer des réponses précises qu’elle n’avait pas sur le moment.


Documents joints

Déclaration précarité du 5 juin 2013

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois