Compte-rendu de l’audience avec madame le Recteur

le mardi 5 décembre 2017
vendredi 8 décembre 2017
par  SUD Education 63

En plus des sujets listés ci-dessous, nous avons évoqué des cas particuliers pour lesquels nous communiquons directement avec les personnes concernées.

-# Allègement de service :

Pour l’année scolaire 2017-2018 :
- pour le 1er degré, 10 allègements de service sur 23 demandes ont été accordés (dont au moins 1, à notre connaissance, après demande de recours).
- pour le second degré : 160 collègues ont bénéficié d’un allègements de service (nous avons demandé combien de demandes avaient été faites, les services n’ont pu nous donner de réponse).
Nous avons alerté l’administration sur les problèmes à la fois humains et professionnels entraînés par les refus d’allègements de service.
L’administration a mis en avant une progression des allégements de service (6 Équivalents Temps Plein pour 100 bénéficiaires en 2015, 13 ETP pour 160 bénéficiaires en 2017). Madame le Recteur affirme avoir un regard bienveillant sur toute demande d’allégement de service (temps partiels sur autorisation compris) afin de contenter le maximum de collègues mais ceci reste dans un cadre restreint par les besoins du service.

  • Nous avons remarqué que certains collègues se trouvent contraints de prendre un temps partiel (entraînant une perte de salaire) pour "tenir le coup", ce qui n’est pas acceptable. Les représentants de l’administration ont dit comprendre notre position mais nous a rappelé le principe de réalité.
  • Nous avons demandé si, comme avait pu le laisser entendre M Tiquet, DSEN du 63, les temps partiels sur autorisation risquaient d’être remis en cause pour palier le manque de PE. Comme lors de l’audience du 26 septembre, Madame le Recteur a reconnu que les temps partiels sont salutaires pour un nombre croissant de collègues et a répété que les temps partiels sur autorisation seraient acceptés dans la mesure du possible (autrement dit en fonction du nombre d’enseignants disponibles)…
  • Nous avons demandé des moyens supplémentaires pour que toutes les demandes puissent être satisfaites.
  • Nous avons affirmé qu’aucun allègement de service préconisé par les médecins ne devrait être refusé pour cause de déficit d’enseignants.
  • Nous avons, exemples à l’appui, démontré que lorsqu’un allégement de service est refusé, le collègue concerné est contraint de recourir à des congés maladie ce qui provoque des ruptures du service public et de l’insatisfaction pour le collègue qui aggrave ainsi son problème de santé.
  • Nous avons affirmé que les arrangement au cas pas cas (par ex dispense 108h, emploi du temps « arrangé » dans le second degré…), même s’ils sont un mieux pour les collègues, ne sont pas satisfaisants parce qu’il reposent en partie sur l’équipe pédagogique.
  • Nous avons regretté le manque de transparence des modalités de décisions prises hors instances : comment et par qui sont prises les décisions ?, quels critères ?…. On nous a répondu que le travail était fait sérieusement dans le cadre des moyens disponibles. On a dû préciser qu’on ne discutait pas la qualité du travail des services du rectorat mais qu’il était logique qu’on cherche à savoir pour informer les personnels qui nous questionnent.
    Mme le recteur nous dit qu’il ne faut pas négliger de revoir le médecin de prévention même pour un renouvellement d’allègement. Nous avons précisé que les cas d’allègements dont nous parlions étaient tous appuyés par un médecin du Rectorat.
    Mme le recteur affirme que les politiques académiques en terme d’allègements de service et de temps partiels seraient reconduites l’an prochain .
    Les représentants du Rectorat ont longuement évoqué le travail en cours dans l’académie sur les risques psycho-sociaux (RPS) et, plus généralement le bien être au travail. Madame le Recteur a affirmé en faire une priorité absolue et partage les constat de SUD éducation sur les raisons du mal-être au travail (perte de sens du travail, injonctions contradictoires, distorsion entre valeurs et travail imposé…) . L’intensification du travail est le 1er facteur de RPS (dixit Mme le recteur). Nous avons rappelé les revendications de SUD éducation en matière de conditions de travail. Nous avons également demandé si des études statistiques étaient ou allaient être mises en place pour évaluer les dégâts occasionnés par le recul de l’âge de la retraite. Un comité des RPS se réunira pour la 1ère fois la semaine prochaine, SUD éducation suivra de près les travaux de ce comité.

-# Problèmes particuliers aux Assistant-e-s de service social. (un CR plus complet sera envoyé prochainement aux AS)

Les personnels des services sociaux sont confrontés à plusieurs problèmes liés à leur qualité de personnels itinérants :

  • Remboursements des frais de déplacement.
    Le problème des délais de remboursement est récurrent depuis de nombreuses années, il est grand temps qu’une solution soit trouvée.
    Le logiciel CHORUS n’est pas satisfaisant : très peu ergonomique, lorsqu’un dossier est incomplet, la personne concernée n’est pas prévenue, les liens vers des demandes de complément ou autres sont souvent invalides…
    Les représentants du rectorat sont conscients des problèmes et s’engagent à « revenir vers nous rapidement » sur cette question.
  • Utilisation des véhicules personnels pour transporter les élèves dans les cas d’urgence.
    Nous avons demandé une clarification des textes, d’après madame le Recteur, il y a des jurisprudences qui couvrent les personnels mais chaque cas est un cas particulier et il est difficile d’avoir un texte qui couvre tous les cas de figure. Madame le Recteur fera prochainement un courrier qui atteste que l’administration assure les personnels qui utilisent leur voiture personnelle pour les besoins du service.
    En juin 2016, les AS élues en CAPA, avaient demandé une réflexion sur la question des conditions de travail des assistant-e-s social-e-s ( La question des ASSAE) afin de produire un protocole permettant d’éviter les difficultés des personnels. L’administration avait proposé un groupe de travail et s’est engagé à le mettre en place au dernier CHSCT. Nous avons rappelé l’urgence de cette réflexion. Il semble que ce GT pourrait avoir lieu en janvier.
    Contractuels  : sur 28 AS, 7 ont des contrats de 10 mois. Nous avons demandé que tous les contrats soient au moins des contrats de 12 mois afin que le salaire soit maintenu pendant les vacances scolaires.

-# Elèves réfugiés.

A la demande de SUD éducation, un groupe de travail sur la scolarisation des jeunes étrangers est prévu le 31 janvier.
Nous avons rappelé qu’une réflexion sur ce sujet est une priorité et nous avons évoqué la situation des jeunes étrangers isolés qui occupent un squat depuis la rentrée de septembre.
Nous avons faire part de notre colère face aux propos diffamants de Alexandre Pourchon (vice président du Conseil Départemental) dans la presse locale du 28 Novembre, montrant du doigt les militantes et militants de RESF et les désignant comme des menteurs.
Nous avons rappelé que l’an dernier, sur 120 de ces jeunes soupçonnés de mentir sur leur âge, donc exclus de l’ASE (parce que présumés majeurs), 110 ont été reconnus dans leur minorité par les Juges des Enfants.
Nous avons souhaité une réflexion sur ce soupçon intolérable de triche sur l’âge réel et les conséquences qu’il peut avoir au niveau de la scolarité (nécessité d’éviter les ruptures de scolarité au collège où les mineurs ne peuvent pas être scolarisés). Madame le Recteur ne souhaite pas voir opposés les services de l’État et considère que la mairie de Clermont-Ferrand fait beaucoup pour l’accueil des réfugiés… Ses propos n’engagent qu’elle !

-# Entrée dans le métier

Nous avons souligné les difficultés rencontrées par nos jeunes collègues (charge de travail trop importante, pression de la préparation du concours , exigences démesurées…).
Madame le Recteur est d’accord avec nos constat mais pense que seul le niveau national peut faire évoluer les choses.
Nous avons constaté qu’elle n’était pas loin de défendre nos revendications par rapport au concours et à la formation (passer le concours, apprendre son métier puis avoir des élèves).


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois