1er février : Militant-e-s, pas délinquant-e-s !!

mardi 25 janvier 2022
par  SUD Education 63

1er février : soutien aux camarades devant le tribunal

Cet article plus lisible en PDF
Appel intersyndical, signé par le mouvement social.

Le samedi 18 janvier 2020 au lycée Blaise Pascal à Clermont-Ferrand, au cours d’une manifestation mêlant les oppositions à la réforme du lycée et du baccalauréat à la réforme des retraites, 150 à 200 personnes sont entrées dans le lycée Blaise Pascal où se déroulaient les premières épreuves d’E3C du département.. Fait exceptionnel, certains responsables syndicaux ont été convoqué-e-s quelques jours après au commissariat, puis ont été condamné-e-s, sans comparution ni débats contradictoires, à un délit inscrit sur la partie B2 de leur casier judiciaire assorti d’amendes de 200 € à 400 €, pour leur activité syndicale.
Frédéric de la CGT éduc’action et Didier de SUD éducation, ont fait opposition à leur condamnation.
Les voilà maintenant appelé-e-s à comparaître au tribunal judiciaire de Clermont-Fd le mardi 1er février à 13h45.
L’action a été criminalisée suite à une plainte initiée par l’éducation nationale. Elle s’était pourtant déroulée dans le plus grand calme, sans aucun empêchement à l’égard des élèves, aucun passage en force, aucune violence, aucun franchissement de grille ou de portail fermé, aucune dégradation à l’intérieur de l’établissement.

La politique du ministre Blanquer repose à la fois sur la mise au pas des enseignant-e-s à travers notamment la loi Rilhac dans les écoles, et le PLE dans les lycées, et sur la répression en attaquant des syndicalistes qui exercent des responsabilités dans leurs organisations.
Là où le ministère a aussi engagé des poursuites administratives contre des militant-e-s, il a souvent été contredit par les tribunaux administratifs : Blanquer se soucie peu du droit judiciaire ou administratif, il est surtout guidé par la volonté d’intimider celles et ceux qui ne marchent pas au pas.

S’en prendre aux représentant-e-s des personnels, c’est s’en prendre à tous les personnels.

À travers ces poursuites, ce sont tous les personnels qui sont sommé·e·s de se taire et de rentrer dans le rang de la nouvelle « école de la confiance » chère au ministre

À Clermont-Ferrand comme ailleurs, ne laissons pas la répression s’installer contre les mobilisations sociales

Rassemblement unitaire Tribunal Judiciaire de Clermont-Fd Mardi 1er février à 13h


Agenda

<<

2022

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois