Stopper la marchandisation de l’Enseignement Supérieur & de la Recherche publique

jeudi 8 novembre 2012
par  SUD Education 63

Communiqué de la Fédération SUD éducation du 7 novembre 2012

Le contexte de ces Assises : Une situation très dégradée : Dans le cadre de la stratégie de Lisbonne (promotion d’une « économie de la connaissance ») et de la révision générale des politiques publiques (RGPP) réunies, les réformes dans l’enseignement et la recherche (ESR) se sont succédées et ont eu un impact désastreux. Les conséquences : le service public de l’ESR à genoux : des universités en faillite, qui ferment des filières pour clore leur budget ; des EPST qui doivent choisir entre préserver les crédits des labos ou pourvoir les postes de titulaires vacants ; une précarité qui a explosé (30 % des emplois en permanence) ; un millefeuille de structures - toutes plus anti-démocratiques les unes que les autres - en perpétuelle évolution ; le règne de la compétition…

Un projet de budget d’austérité pour 2013 : un nouveau tour de vis dans les budgets des services publics se prépare, y compris pour l’ESR ; budget en trompe-œil, avec les mêmes artifices que les années précédentes ; aucune création de postes permettant de titulariser les précaires correspondants à des emplois permanents… Mais le Crédit Impot Recherche (CIR) sera préservé et même élargi … Le processus des Assises se résume à une opération de comm’ gouvernementale : elles occultent les questions essentielles ; leur calendrier est intenable ; la consultation des personnels est réduite à la portion congrue et passe à travers le filtre de la hiérarchie ou se retrouve noyée dans une multitude de discours de groupes de pression et de représentants de « l’excellence » ; la place donnée à l’échelon territorial est un nouveau pas vers la régionalisation de l’ESR.

Lire la suite du communiqué


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois