Pourquoi se battre aussi dans l’éducation nationale ?

vendredi 13 mai 2016
par  SUD Education 63

La réforme du code du travail touche les personnels de l’EN qui sont sous contrat de droit privé. Les AVS et tout‐e‐s les autres précaires recruté­e­s en CUI seront par exemple directement concerné­e­s. Cette réforme touche aussi les personnels fonctionnaires et contractuels de droit public puisque la 4ème partie du code du travail relative à la santé et à la sécurité au travail s’applique dans la fonction publique.
Un regard sur les précédentes « réformes » suffit par ailleurs à comprendre que toutes les attaques contre les salarié­e­s du privé finissent par retomber sur les employé­e­s du secteur public. Prenons l’exemple des retraites : en 1993, Balladur attaque les retraites du privé puis, en 1995, Alain Juppé essaie d’étendre cette « réforme » au service public et recule sous la pression de longues grèves. C’est finalement Fillon qui l’imposera au secteur public en 2003.

Voilà comment on attaque les droits des salarié­e­s : on attaque d’abord le privé puis on attaque le public en prétextant qu’il est privilégié. Le projet de loi Travail opère de la même manière : on attaque le CDI et le droit du travail privé. Une fois la loi passée, on pourra attaquer le statut des fonctionnaires, qui seront une fois de plus considéré­e­s comme privilégié­e­s par rapport aux autres…

Après des décennies de régressions sociales, nous devons non seulement stopper les attaques contre nos droits mais aussi nous battre pour le progrès, pour une autre société.

C’est donc maintenant que nous devons nous mobiliser pour protéger les droits des salarié­e­s partout !

PDF - 163.9 ko
face au déni de démocratie - à imprimer

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois