NON AU DEMANTELEMENT DU LYCÉE MARIE CURIE A CLERMONT-FERRAND

Communiqué du collectif du lycée Marie Curie
vendredi 15 novembre 2013
par  SUD Education 63

Dans le cadre de son plan de formation du bassin clermontois, M. le Président du Conseil régional d’Auvergne, soutenu par Mme le recteur, a décidé, SANS CONCERTATION, le démantèlement du lycée des métiers Marie Curie, pôle d’excellence dans le secteur des Services à la Personne. Sont ainsi prévus :

  • Le transfert des sections A.S.S.P. (Accompagnement, Soins et Services à la Personne) du lycée Marie Curie vers le lycée Sidoine Apollinaire (lycée d’environ 1 600 élèves dont 800 élèves sont actuellement scolarisés dans des filières post-bac : BTS ou préparation à des concours).
  • Le transfert des sections Coiffure et Esthétique Cosmétique Parfumerie dans un nouveau « lycée de la qualité de la vie et du bien-être, en lien avec les économies vertes et bleues », dont la construction serait achevée en 2019 ou 2020 (un temps record !).
  • aucune proposition quant au devenir de la section HPS (Hygiène-Propreté-Stérilisation) vecteur d’emplois et d’activité économique dans les secteurs de la santé et des services.
  • Aucune proposition précise et pertinente pour régler le problème de l’internat alors que les difficultés et les inégalités perdurent depuis 15 ans.
  • Ce schéma stratégique de l’offre a été voté le 25 juin 2013, a donc entériné ces décisions absurdes, incompréhensibles, et sans projet de politique éducative.

Conséquences :

  • Départ prochain (rentrée 2015 ? 2016 ?) d’environ 280 élèves du lycée Marie Curie soit plus de 40% de son effectif actuel.
  • Éclatement des équipes pédagogiques au mépris du travail construit au fil des années, qui a notamment permis d’assurer un accompagnement individualisé du parcours de l’élève, la mise en place de nombreux projets transversaux et pédagogiques et une cohésion forte de l’Etablissement.
  • Difficultés d’insertion de nos élèves engloutis dans l’immense structure qu’est le lycée Sidoine Apollinaire, alors qu’en France, les élèves sont champions du manque de confiance en eux. L’un des buts de cette refonte est de « sécuriser les parcours des jeunes, mieux prendre en compte leurs attentes en établissant des passerelles possibles entre les formations ». Comment « sécuriser les parcours des jeunes », « mieux prendre en compte leurs attentes » dans des établissements à forts effectifs où l’élève devient un anonyme parmi d’autres, avec un suivi pédagogique difficile, trop d’enseignants qui se « croisent », des rapports moins humains, des personnels réduits dans les services de Vie scolaire, documentation, Infirmerie… ?
  • De plus, les locaux nécessaires aux enseignements n’existent pas et vont nécessiter des travaux coûteux.
  • Incohérence des formations : Le lycée Marie Curie accueille des formations « MédicoSpa », Services à la Personne et aux Collectivités, notions très développées dans les autres pays européens. Or le nouveau lycée « fourre-tout » va rassembler des sections sans lien entre elles (sécurité, économie verte et bleu, coiffure, esthétique…) rendant plus improbable le travail pédagogique transversal construit par les équipes pédagogiques.
  • Le démantèlement du lycée Marie Curie, établissement à identité forte sur l’agglomération, connu et reconnu dans toute l’académie, risque de favoriser les établissements privés, accentuant ainsi les inégalités sociales dans le choix des formations. Quel service public de l’éducation existera-t-il alors ?  Des conséquences humaines pour les personnels : replacement des personnels administratifs, des techniciens et des ouvriers, mesures de carte scolaire (avec des affectations non choisies et peut-être éloignées dans certaines disciplines) ou obligation d’exercer sur plusieurs établissements pour des enseignants. Tout cela au mépris de leur vie et de leur investissement professionnel.
  • Une gestion financière des deniers publics contestable : un projet coûteux (55 millions d’euro) pour la construction d’un lycée « croupion » alors que le lycée Marie Curie peut être rénové et inclure un internat pour un coût dix fois moins élevé et que de nombreux travaux ont déjà été effectués dans l’établissement ces derniers mois !

Pour toutes ces raisons, nous, membres du collectif du lycée Marie Curie, invitons les élèves, les parents d’élèves, les enseignants, les personnels d’éducation, les personnels ATOS et toute autre personne solidaire, à s’opposer à cette décision de démantèlement et à signer la pétition soit en salle des professeurs du lycée ou sur internet via le lien suivant :
http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/non-au-d%C3%A9mant%C3%A8lement-du-lyc%C3%A9e-marie-curie-%C3%A0-clermont-ferrand

Nous rappelons notre attachement à notre entité labellisée "Lycée des Métiers des Services aux Personnes et aux Collectivités" (de janvier 2012 à janvier 2017) et militons pour le maintien de nos sections dans l’actuel bâtiment. Ce lycée mérite mieux que sa disparition de la scène clermontoise

Le collectif du lycée Marie Curie

(collectifmariecurie63@gmail.fr ou collectifmariecurie.clermontferrand@facebook.com )


Documents joints

Tract du collectif
Tract du collectif
pétition à imprimer et à signer
pétition à imprimer et à signer

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois