Loi Travail : manifestation le 9 avril

RDV Place du 1er mai à 14h : Poursuivons la mobilisation jusqu’au retrait
mardi 5 avril 2016
par  SUD Education 63

Ce texte, malgré quelques maigres reculs annoncés par le gouvernement après les premières mobilisations, reste fondamentalement néfaste. Il continue de diminuer les
droits des salarié-e-s et accroît la précarité, notamment des jeunes.

Tract appel SOLIDAIRES 9 avril

Un projet global toujours inacceptable

Ce texte, malgré quelques maigres reculs annoncés par le gouvernement après les premières mobilisations, reste fondamentalement néfaste. Il continue de diminuer les droits des salarié-e-s et accroît la précarité, notamment des jeunes.
• En facilitant les licenciements collectifs ou individuels, soi-disant pour embaucher plus facilement,
• En remettant en cause les 35h par le biais des accords d’entreprise,
• En s’affranchissant des contraintes liées à la loi au profit des accords d’entreprise,
C’est l’idée même d’un droit protecteur des travailleurs-euses qui est remis en cause par la « simplification » du code du travail, lequel deviendrait seulement celui des « droits humains au travail ».

Poursuivre et amplifier la mobilisation en cours

Le 9 mars, un grand mouvement social est né. Cette initiative a démarré en dehors des canaux traditionnels avec le succès de la pétition contre la Loi travail. Le 9 mars nous étions déjà des centaines de milliers dans la rue. Les 17, 22 et 24 mars la mobilisation de la jeunesse s’est amplifiée, avec des blocages croissants de lycées et de nombreuses AG dans les universités.
Le 31 mars nous étions plus d’un million de salarié-e-s et de jeunes et de retraités dans la rue, dont 20 000 à Clermont-Ferrand ! Cela témoigne d’une mise en mouvement de la société, en premier lieu des lycéen-ne-s et étudiant-e-s à qui le capitalisme promet aujourd’hui un avenir fait de toujours plus de précarité.
Les mesures annoncées peuvent difficilement satisfaire la jeunesse : la loi n’offre que la perspective d’un CDI de plus en plus précaire, et la pseudo « garantie jeune » ne représente qu’un faible engagement financier de l’État. La répression du mouvement étudiant montre l’inquiétude du gouvernement face à une jeunesse qu’il n’arrive pas à convaincre.

Après le 31 mars et le 5 avril, soutenir toutes les initiatives

Des intersyndicales et des AG ont décidé de la poursuite du mouvement après la grève du 31 mars. Le 5 avril est une nouvelle journée de grèves et de manifestations. Continuons à faire converger la mobilisation des salarié-e-s et des jeunes et les différentes initiatives annoncées sur les réseaux sociaux comme « Bloquons tout » ou les « Nuits Debout » qui prennent de l’ampleur. En ne lâchant rien nous pouvons gagner.

Construire des énormes manifestations partout samedi 9 avril

Sur nos lieux de travail, dans nos villes, nos quartiers, il nous faut tout mettre en œuvre pour amplifier la mobilisation et obtenir le retrait du projet de loi Travail au service du MEDEF. Nous devons convaincre et obtenir une participation massive aux manifestations du samedi 9 avril prévues dans toute la France par l’intersyndicale nationale.

Téléchargez ici le tract SOLIDAIRES d’appel au 9 :

PDF - 358 ko
Tract d’appel SOLIDAIRES 9 avril

Documents joints

affiche nuit debout
affiche nuit debout

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois