Les mesures annoncées pour la loi retraite prolongent les contre-réformes précédentes

mercredi 11 septembre 2013
par  SUD Education 63

Manifestation à Clermont, le 10 septembre, 10h30, place du 1ermai

Le 27 août au soir, dès la fin de la « concertation » avec les partenaires sociaux, le Premier ministre annonçait l’essentiel des mesures retenues par le gouvernement pour la future loi sur les retraites. Celle-ci s’inscrit dans le prolongement de la politique Fillon Sarkozy d’allonger la durée de cotisation.

Il est prévu une hausse des cotisations sociales, dont la part patronale sera compensée par une baisse prochaine des autres cotisations (notamment la branche famille) : le patronat a, lui, était entendu, sur son exigence de baisser, une fois de plus, le « coût du travail ».

Le gouvernement prétend faire une « réforme difficile mais juste », propos qu’il appuie par quelques mesures concernant la pénibilité, la meilleure prise en compte des années d’apprentissage, d’études et de chômage indemnisé, la promesse d’améliorer les droits familiaux pour les femmes, une fiscalisation plus juste des 10% supplémentaires de pension pour avoir élevé 3 enfants.

Mais ces mesures ne compensent en rien les méfaits des contreréformes précédentes et les conséquences du nouvel allongement du nombre d’annuités décidé par le gouvernement dans la continuité des mesures prises en 2003, 2007 et 2010.

PDF - 1.6 Mo
Les mesures annoncées, et les analyses de l’Union syndicale Solidaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois