CHSCT-départemental du 4 avril

vendredi 12 mai 2017
par  SUD Education 63

Le dernier CHS-CT s’est tenu le 4 avril 2017 après-midi. Hormis FO qui n’avait pas souhaité venir à la préparation, les organisations syndicales siégeant (UNSA, FSU et SUD) se sont concertées le matin. Cette séance a été principalement occupée par les procédures de fonctionnement (règlement intérieur, désignation du secrétaire, mise au point sur la protection fonctionnelle….), le problème de la transmission des RSST (Registre Santé Sécurité au Travail), le rapport d’activité de l’ISST (Inspecteur Santé Sécurité au Travail) et un point sur les PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité). Quelques cas particuliers d’établissements ont été rapidement abordés.
Quelques jours plus tard, les représentants syndicaux FO ont communiqué un compte-rendu choquant mettant en cause SUDéducation, auquel nous répondons :

Abnégation : sacrifice de son intérêt, renoncement.

Quand les représentants FO au CHS-CT confondent abnégation et négation, on obtient un compte-rendu tissé, au mieux d’imprécisions, au pire de mensonges.
Si SUDéducation a effectivement voté pour la candidature du SE-UNSA au poste de suppléant du secrétaire du CHS-CT, c’est que les représentants FO n’ont pas souhaité venir à la réunion préparatoire de cette instance à laquelle ils ont été invités. Sans concertation ni dialogue, comment peut-on travailler dans la même direction ? Comment prétendre faire avancer le moindre dossier ?
Vouloir faire cavalier seul n’est pas de l’abnégation.

Monopolisant la parole et répétant sans cesse les mêmes questions quand les réponses ne leurs conviennent pas, l’attitude particulièrement agressive des représentants FO lors des précédentes instances du CHS-CT ont bloqué toute discussion avec l’administration.
L’obstination n’est pas de l’abnégation.

Faire croire aux collègues en grande difficulté face à des élèves difficilement « gérables » que leur situation va s’améliorer grâce au CHS-CT est un mensonge. Jouer sur la détresse de ces mêmes collègues pour remettre en cause l’idée d’école inclusive au lieu de revendiquer plus de moyens pour assurer la scolarisation du plus grand nombre en milieu ordinaire est une honte.
Les représentants de FO au CHS-CT manipulent les collègues en leur faisant croire à des chimères dans un but électoraliste, c’est l’inverse de l’abnégation !

Demander une visite des membres du CHS-CT départemental dans les locaux de l’ESPE est une aberration puisque cette école fait partie de l’université qui possède son propre CHS-CT et ne fait donc pas partie du champ d’action du CHS-CT départemental. Mais FO pense connaître l’avis des stagiaires avant même de le leur demander, pas besoin d’une enquête.
L’omniscience prétendue n’est pas l’abnégation.

FO dénonce, FO rappelle, FO exige, FO condamne…etc…. FO gesticule !


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois